• Février2015

    Même si le développement des technologies de communication sans fil est exponentiel dans notre société "branchée" et qu'à cause de cela la pollution électro-magnétique ne cesse de croître dans notre environnement, cette année 2015 s'ouvre quand même sur une bonne nouvelle : la loi Abeille, votée le jeudi 29 janvier par l'Assemblée Nationale, qui en interdisant le Wi-Fi dans les crèches et en demandant que soit pris en compte le sort des personnes devenues électro hypersensibles reconnaît qu'il y a un risque sanitaire potentiel lié à certains de ces progrès technologiques.
     
    Et cela devrait amener chacun d'entre nous, chaque citoyen à réfléchir : cette vulnérabilité du petit enfant s'arrête-t-elle précisément à trois ans ?
     
    Et si le Wi-Fi est interdit pour les petits à la crèche, que dire de nos maisons avec le Wi-Fi des box, des ordinateurs, des imprimantes, les téléphones sans fil (DECT) non écologiques, etc...
     
    Alors que cette nouvelle loi nous incite à balayer dans nos maisons (connexion filaire au lieu de Wi-Fi, téléphone sans fil "full Eco", etc...). Elle devrait nous pousser à nous informer - de nombreux sites existent sur le sujet - à demander de plus en plus que des précautions soient prises dans les écoles, les lieux de travail, les lieux publics et les transports.
    Tout cela afin d'éviter la surexposition aux pollutions électro-magnétiques, surexposition souvent ignorée de la victime - car c'est elle qui est la cause, dans presque tous les cas, du déclenchement, quelquefois brutal de l'électro- hypersensibilité (EHS), maladie émergente cause de handicap, avec des pertes d'emploi, de logement, des liens sociaux, provoquant paupérisation et exclusion.

    C'est pourquoi l'association POEM26, avec d'autres associations partenaires, souhaite, dans toute la mesure de ses moyens, poursuivre son travail de prévention par l'information - ceci en s'orientant, cette année, où les tablettes numériques font leur entrée dans les collèges de la Drôme, vers les parents et les enseignants pour préserver la santé de la nouvelle génération. 
    Pour effectuer un travail cohérent et efficace,elle a noué des liens avec d'autres associations françaises telles qu' "Une Terre pour les EHS" et le Collectif des EHS de Rhone-Alpes.
    Elle est aussi investie dans le projet de création d'une zone blanche à Durbon (05), avec la député européenne Michèle Rivasi.
    Son guide d'information et de prévention "Avec le sans fil, ta vie ne tient qu'à un fil" a été traduit et est maintenant disponible en anglais.
     
    Afin d'être tenus au courant des derniers évènements et pour nous soutenir pensez à renouveler votre adhésion ou si vous n'êtes pas encore membres, n'hésitez pas à nous rejoindre.

    Et ensemble, prenons nos responsabilités pour un usage du progrès technologique qui préserve notre santé et celle de ceux qui nous entourent.

    Bonne année 2015 vers une sobriété technologique heureuse et durable.
    A.D.

    N.B. Merci - un très grand merci - à Laurence Abeille et à son équipe qui se sont battus pendant plus de deux ans pour qu'enfin on commence à prendre des mesures de protection, au moins pour les plus vulnérables.

    NewsLetter 02/2015